LA VALEUR – Numéro 35: Commentaire sur l’indice d’octobre 2020

November 18 2020
CBB

110,5, une hausse de 1,4 pour cent par rapport à septembre
Tous les segments ont augmenté sauf les voitures sous-compactes

Pour le mois d’octobre 2020, l’Indice de la valeur retenue des voitures d’occasion du Canadian Black Book a établi le nouveau record de 110.5. Ceci représente une hausse de 1,5 point d’indice, soit 1,4 pour cent par rapport au record établi le mois dernier. Ces niveaux sans précédent sont surtout attribuables à la pénurie de véhicules neufs sur le marché. De nombreux mois de ventes de voitures neuves à la baisse ont réduit le volume d’échanges qui entrent sur le marché. La demande élevée de véhicules usagés pour exportation au marché américain a également siphonné un volume considérable de l’approvisionnement canadien.

Bien que l’année 2020 ait connu des retours de bail record, la pénurie générale a fait qu’une proportion plus élevée des marchands qui reçoivent ces retours ont acheté les véhicules pour renflouer leurs propres stocks. L’on s’attend à ce que l’approvisionnement s’améliore en 2021 avec la lente hausse des reprises de possession et une baisse de la demande des consommateurs.

Pour le mois, le segment des fourgonnettes compactes, la favorite de nombreux services de livraison, a connu la hausse de valeur de gros la plus importante, soit 4,4 points d’indice. Cette catégorie est suivie des VUS compacts, qui ont augmenté de 3,1 points d’indice. Au troisième rang pour le mois viennent les voitures de luxe, qui ont gagné 3,3 points.

Comparativement à la même période l’an dernier, l’Indice a gagné 2,5 points, soit 2,3 pour cent. Ceci démontre clairement à quel point les valeurs des véhicules d’occasion ont remonté comparativement à la chute massive de près de huit points observée plus tôt en 2020.

Si l’on compare à octobre 2019, c’est le segment des voitures de luxe qui a gagné le plus de valeur, soit 10 points d’indice. Ce segment subissait une pression à la baisse considérable en raison d’une chute de la demande en faveur des nombreuses options du segment des VUS. Toutefois, les valeurs ont connu une belle remontée car l’offre de ces berlines haut de gamme (par ex. la BMW Série 5, l’Audi A6 et la Mercedes-Benz Classe E) est limitée. Les VUS pleine grandeur viennent en seconde place avec une hausse de valeur de 8,8 points d’indice par rapport à 2019, suivis des voitures pleine grandeur, qui ont gagné 8,3 points.

Seul le segment des voitures sous-compactes a baissé le mois dernier, soit de 1,0 point d’indice. La baisse de ce segment est due au fait que le prix de l’essence tourne autour d’un dollar le litre à l’échelle nationale, comparativement à 1,30 $ en mai 2019. Le prix de l’essence ayant baissé de 30 pour cent, de nombreux consommateurs ont décidé d’opter plutôt pour une voiture compacte ou un VUS plus petit.

Comparativement à octobre 2019, la chute de prix la plus marquée a été observée dans le segment des VUS pleine grandeur de luxe, qui ont perdu 5,5 points d’indice. Celui-ci est suivi des camionnettes compactes, qui ont perdu 1,2 point. Les autres segments ont soit augmenté ou sont restés essentiellement inchangés par rapport à 2019.